Senior : Maintenir le lien social

L’intérêt de maintenir le lien social

Véritable problème de santé publique en France, 1,5 million de personnes isolées sont âgées de plus de 75 ans et 300 000 personnes se trouvent, aujourd’hui, dans un isolement extrême et n’ont quasiment plus aucun lien social ou familial. Pourtant, si la solitude est parfois choisie, elle est souvent subie et les répercussions peuvent être lourdes de conséquences sur la santé et le moral, surtout en cette année 2020, particulièrement éprouvante pour nos aînés.

Quelles sont les causes de ce phénomène et comment lutter contre l’isolement de nos aînés ?

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à la solitude et à l’isolement du monde extérieur, mais le départ à retraite est souvent le premier élément déclencheur, avec un sentiment d’exclusion et de vide pour certains. Le décès d’un conjoint est, pour 78 % de seniors, l’une des causes profondes de solitude brutale. Compte tenu de l’allongement de la durée de vie, les femmes de plus de 75 ans sont très souvent concernées par ce phénomène. Beaucoup d’entre elles, davantage touchées que les hommes par le veuvage, se retrouvent en situation précaire, vivant sous le seuil de la pauvreté. Or, renoncer aux sorties, aux activités, aux rencontres, c’est ne plus tisser de liens d’amitié et c’est le repli sur soi.

L’éclatement de la cellule familiale, avec le départ des enfants du domicile, parfois dans une autre région, conduit à un sentiment d’isolement. Ne voir ses proches que rarement ou à l’occasion des vacances ou des fêtes de fin d’année est souvent ressenti comme un sentiment d’abandon et de vide. Aujourd’hui, dans un contexte d’évolution des relations familiales, ne pas utiliser le numérique, comme c’est le cas pour 31 % des plus de 60 ans et 89 % des plus de 85 ans, c’est se priver d’un outil de communication, devenu presque indispensable, pour maintenir les liens sociaux et ne plus se sentir exclu.

Autres causes importantes, la dégradation des capacités physiques et mentales, la perte de mobilité et d’autonomie, la maladie, autant de raisons qui vont engendrer pour la personne âgée des difficultés pour se déplacer, se repérer dans le temps et l’espace, communiquer ou échanger avec autrui, et qui la feront s’enfermer dans sa solitude, la conduisant parfois à un état dépressif.  Pris dans cette spirale, beaucoup de personnes âgées n’osent plus ni sortir, ni solliciter l’aide de leurs proches, de peur de les gêner ou les déranger, bien qu’elles soient dans le besoin. C’est pourquoi, il apparaît primordial de recréer du lien social pour qu’enfin, 1 personne sur 4 dite isolée, ne le reste plus.

L’intérêt de recréer du lien et favoriser l’entraide quand on est senior

Nombreuses sont les initiatives accessibles à tout âge et pour tous budgets qui permettent de tisser du lien social mais aussi de promouvoir des relations intergénérationnelles. Favoriser des activités de loisirs au sein d’un club senior par exemple, participer à des animations culturelles (conférences, spectacles, cinéma, visites…), pratiquer une activité physique régulière, s’investir dans le milieu associatif ou caritatif… mais également s’initier au numérique ou bien partager son logement avec un étudiant.

Diverses associations, institutions, collectivités territoriales, locales, … rivalisent de créativité en déployant un panel d’actions diverses et variées pour recréer du lien social. Parmi elles, des plateformes d’écoute, animées majoritairement par des bénévoles, assurent une permanence téléphonique et apportent un véritable soutien grâce à une écoute attentive.  D’autres associations choisissent d’aller à la rencontre des personnes âgées, directement à leur domicile ou en maison de retraite, pour de précieux moments de partage où un véritable lien social se construit peu à peu. De nouvelles formes d’échange et de partage entre les générations apparaissent par le biais d’activités ou de cohabitation intergénérationnelles. De nombreuses villes mettent en place des projets consacrés à l’intergénérationnel ou plusieurs générations pourront entretenir une relation de proximité.

Tout comme le portage de repas, le portage de livres à domicile, qui peut être fait parfois par des élèves ou un bénévole d’une association, est un service qui va au-delà d’une simple livraison. Moment d’échange, de convivialité, de partage, tous les ingrédients sont réunis pour redonner un peu de baume au cœur. Enfin, à l’heure du numérique, utiliser un ordinateur ou une tablette est devenu quasi obligatoire pour ne pas se marginaliserDes initiatives se multiplient au niveau local et associatif pour apprendre à les utiliser.

Aidants : que faire pour être plus présent auprès de votre proche isolé

Être plus présent auprès d’une personne âgée, c’est réduire son risque d’isolement. Il faut juste prendre du temps en lui rendant visite et lui téléphonant régulièrement, même 5 mn peuvent illuminer sa journée.  Partager ses repas ou l’inviter chez soi, lui suggérer de vous accompagner pour faire les courses, cela lui permettra de rencontrer du monde, de voir peut-être le voisin ou discuter avec le boulanger. S’il ne peut se déplacer, penser au système de taxi pour personnes âgées ou handicapées qui proposent de venir chercher la personne chez elle et la déposer à sa destination.  Concernant les activités, de nombreux clubs ou associations s’adressent aux personnes âgées. Se renseigner en mairie ou au CLIC (centre local d’informations et de coordination) pour connaître toutes les possibilités qui existent pour les personnes âgées dans votre ville, ou village, que ce soit pour les activités ou pour les transports. Solliciter les services d’une aide à domicile pour les tâches quotidiennes. Faire appel à un service de portage de repas en prenant contact avec le  Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), de sa commune ou la Mairie. Enfin si possible, installer un système de téléalarme ou de téléassistance qui permettra d’alerter un proche ou le service d’assistance en cas de problème.

A savoir : En cette période de crise sanitaire, un numéro vert est mis à disposition, le 09 70 28 30 00, 7 jours sur 7 de 8h à 20h. Au bout du fil un bénévole de la Croix Rouge est là pour écouter, rassurer et prendre les commandes de produits de 1ère nécessité ainsi que les médicaments sur ordonnance

Source : 


Si l’un de vos proches, ou vous-même, êtes en situation d’isolement, n’hésitez pas à prendre contact avec les nombreuses associations ou avec les services de la mairie de votre commune qui sauront vous orienter et vous accompagner.